Etude Longitudinale sur l’Impact Psychosocial des Pathologies du SEin chez les femmes de 65 à 80 ans dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Var

 
Sigle
COHORTES CANCER SEIN (ELIPPSE 65)
Année
2004-2015
Problématique
En raison de la grande hétérogénéité de la population des plus de 65 ans et bien que le cancer soit en premier lieu une maladie du sujet âgé, peu d’études se sont intéressées spécifiquement à la survie à long terme des patients cancéreux âgés et à leurs besoins. La région PACA est l’une des régions françaises où l’index de vieillissement est le plus élevé, ce qui a permis d'envisager la mise en place d'une cohorte de femmes de plus de 65 ans. Le cancer du sein, dont l'incidence est maximale vers 65 ans et qui représente approximativement 30% de l’ensemble des cancers féminins, a été choisi comme pathologie d'étude. La cohorte régionale ELIPPSE 65 a été initiée en janvier 2007 dans ce contexte particulier.
Objectifs
L’objectif principal de ce projet est de documenter les conséquences du cancer du sein et de ses traitements sur la vie quotidienne, la vie sociale, la qualité de vie et la survie des femmes atteintes. Etant donné la fréquence des co-mobidités dans cette tranche d'âge, l'impact du cancer du sein sur la qualité de vie doit être étudié par rapport aux autres pathologies chroniques. Certains thèmes sont particulièrement développés : impact de la maladie et des effets secondaires des traitements sur l’autonomie, accès aux différents traitements, place de l'assistance familiale et/ou professionnelle dans le suivi à long terme. Les données recueillies permettront aussi de décrire les circonstances du diagnostic, les délais de prise en charge et la participation des patientes aux choix thérapeutiques.
Méthode
Entre janvier 2007 et septembre 2010, toutes les femmes âgées de 65 à 80 ans, vivant dans l’un des trois départements principaux de la région PACA (06,13, 83) et incluses dans le fichier ALD de l’Assurance Maladie pour un diagnostic de primo cancer du sein ont été invitées par courrier à participer à l'étude. Les femmes présentant un cancer d'emblée métastatique ou souffrant de pathologies psychiatriques graves n'étaient pas éligibles. Toutes les femmes qui ont accepté de participer ont été invitées à répondre à un questionnaire postal initial, puis à une interview en face-à-face à leur domicile (10 mois après le diagnostic de cancer), et à une interview téléphonique 2 et 4 ans après. Une mini évaluation gériatrique centrée sur l'autonomie physique et psychique a été réalisée au domicile de la personne. Lors de chaque interview, un questionnaire médical a été adressé au médecin traitant et les données sur les prescriptions médicales sont recueillies tous les 6 mois dans le registre de consommation de soins de l’Assurance Maladie.
Perspectives
Les inclusions sont closes depuis juin 2010 ; 676 femmes ont été incluses avec un taux de réponse de 56%. Le cancer du sein dans cette tranche d'âge est surtout découvert par mammographie, mais seulement dans la moitié des cas via le dispositif de dépistage organisé gratuit qui garantit une double lecture. Les analyses longitudinales ont montré une sous-utilisation par les chirurgiens de la méthode du ganglion sentinelle chez les femmes les plus âgées, une sous prescription de chimiothérapie uniquement liée à l'âge calendaire et une observance aux traitements hormonaux adjuvants qui a tendance à s'effriter dans le temps, notamment chez les femmes utilisant des thérapies non conventionnelles. Enfin, la douleur chronique est fréquente mais souvent non verbalisée et non prise en charge sur le plan médical. Plusieurs analyses seront réalisées en 2014 sur le suivi des plus âgées dans le temps, l'évolution de la dépendance et la place des aidants naturels dans l'aide au quotidien.
Commanditaires
Action concertée Incitative (ACI) du Ministère de la Recherche dans le cadre du Fonds National de la Science (FNS) / Appel d’offres 2003-2006 "Cancéropôles en émergence" ; Institut National du Cancer (INCA) ; Direction Générale de la Santé (DGS) ; Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Cancéropôle Paca ; UMR912 SESSTIM (INSERM-IRD-Aix Marseille Université).
Partenaires
Caisses d’Assurance Maladie de la Région (régimes général, agricole, militaire, des professions libérales) ; Réseaux d’Oncologie régionaux.
Publications associées
Thèmes :
Cancer 
Equipes :
© SESSTIMORS PACA - SIRSÉ PACA - SISTE PACAMentions légalesCrédits • Dernière mise à jour le 23/06/2017