Enquête nationale sur les conditions de vie des personnes atteintes par le VIH

 
Sigle
VESPA
Année
2001-2006
Problématique
Les traitements antirétroviraux ont fait du sida une maladie chronique. Dans les pays développés où ils sont disponibles depuis 1996, les personnes infectées par le VIH n’ont plus en permanence la menace d’une mort prochaine. Mais vivent-ils pour autant comme les autres ? Vivre avec le VIH en France impose encore aux personnes atteintes des réajustements de leur vie en termes d’emploi, de ressources, de vie affective et sexuelle et de projets parentaux. Il est donc important de comprendre les liens entre ces différentes sphères de la vie et d’analyser la façon dont la maladie et la situation sociale se co-déterminent au cours du temps.
Objectifs
L’objectif de l’enquête est de décrire les conditions de vie et la situation sociale des personnes infectées par le VIH au début des années 2000 dans un contexte de chronicisation de la maladie VIH-Sida, sur une base représentative des personnes infectées par le VIH en France.
Méthode
Enquête par questionnaire, transversale nationale et représentative des personnes infectées par le VIH suivies en milieu hospitalier. Les patients éligibles étaient tirés au sort parmi les consultants externes, âgés de 18 ans ou plus, ayant connaissance de leur statut sérologique depuis au moins 6 mois et pour les patients de nationalité étrangère vivant en France depuis au moins 6 mois.
Commanditaires
Agence Nationale de Recherches sur le Sida et les Hépatites virales B et C (ANRS)
Partenaires
Institut Nationale de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM U379, INSERM U88, INSERM U430, INSERM U502 ; Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES) ; Institut National d’Etudes Démographique (INED).
Publications associées
Thèmes :
Equipes :
© SESSTIMORS PACA - SIRSÉ PACA - SISTE PACAMentions légalesCrédits • Dernière mise à jour le 23/06/2017